Mieux Comprendre

La Résilience… ou l’Art d’Entreprendre!

L’art d’entreprendre n’est pas donné à tout le monde ou disons-le autrement, n’est pas inné chez chacun d’entre nous. Dans la vie en général mais dans un projet entrepreneurial en particulier, il nous apparaît aujourd’hui qu’une grande résilience est nécessaire !

On peut rarement faire quelque chose de “parfait” au premier coup. Un vrai apprentissage ! Et la résilience dans tout ça ? En fait, c’est quoi ? 

Au delà de la définition mécanique ou physique (“Valeur caractérisant la résistance au choc d’un métal”, CNRTL) ce qui nous plaît dans ce terme, c’est sa définition au sens figuré… : Force morale, qualité de quelqu’un qui ne se décourage pas, ne se laisse pas abattre”. En bref, la capacité à encaisser… à ne pas se démotiver et à surmonter les chocs traumatiques ! Précisément ce que nous vivons depuis le début de l’année 2020.

En vrai, nous sommes carrément résilientes ! On plie mais on ne rompt pas !

Quand on a lancé Les Hirondelles, notre vision était d’offrir une alternative pour s’habiller de façon éco-responsable. Elle n’a pas changé. Nous avions une exigence élevée : celle d’offrir le prix le plus abordable possible pour démocratiser la consommation d’une mode responsable. Là où le bât blesse, c’est que notre modèle de marge était tellement orienté pour être le plus juste possible pour le consommateur final (vous ! cher(e) lecteur(ice)) que nous en avons oublié d’être justes envers nous-mêmes. 

Nous pouvions vous proposer des produits fabriqués en France dans des matières éthiques et durables à un prix abordable mais… sans nous payer pour notre travail !

C’était également sans compter nos choix engagés sur les matières :

  • choisir des matières les plus naturelles possibles pour minimiser l’impact sur la planète et sur votre santé; en effet, il y a abondance de matières synthétiques dont le rendu serait incroyable et permettrait à notre créativité d’opérer à merveilles. Toutefois ces synthétiques proviennent de la pétrochimie et sont plutôt néfastes durant leur utilisation.
  • valoriser les chutes de production, qui de fait, sont disponibles en quantités limitées, nous empêchant de réaliser des économies d’échelle puisque nous ne pouvons pas produire en « grandes séries ».

Nous ne voulons pas que l’aventure s’arrête ici. Nos clients non plus ! Ils nous l’ont dit.

Alors que faire ? On plie… mais on ne rompt pas ! Elle est là, la résilience. Nous avons estimé que pour nous verser le salaire minimum, il faudrait que l’on multiplie par 4 notre chiffre d’affaires actuel. En jouant avec les mêmes cartes, avec les curseurs au même niveau, c’est impossible. Pour y arriver, il nous faut passer un pallier et faire en sorte que nos produits rencontrent le plus de monde possible. Nous serons cette année dans de plusieurs magasins concept-store qui respectent et défendent nos valeurs. Certains prix vont changer. Ce qui ne changera jamais, c’est notre engagement pour une production locale, éthique et responsable ! 

 

Affaire à suivre !

 

Rédaction @ Clarisse Cazenave

 

à lire également